Tout comprendre du CPC sur Google Ads

Quand on souhaite lancer ses premières campagnes de publicité sur Google, il est essentiel de bien connaître leur mode de fonctionnement. Cela vous évitera bien des erreurs qui pourraient impacter votre rentabilité.

Dans cet article, nous vous donnons nos conseils d’experts qui vous aideront à comprendre et à maîtriser le CPC Google Ads de vos annonces, indicateur majeur qui déterminera le coût et la visibilité de vos annonces.

Définition du CPC Google Ads

Sur Google Ads (et sur d’autres plateformes publicitaires), le CPC (Coût par Clic) est un système d’enchères où vous payez pour chaque clic effectué par un utilisateur sur vos annonces publicitaires.

Il existe bien sûr d’autres systèmes d’enchères comme le CPV (Coût par Vue) que l’on peut trouver sur certaines campagnes Youtube par exemple.

Le CPC max

C’est le montant maximum que vous êtes prêt à dépenser pour un clic. Vous pourrez le définir au moment de la création de vos annonces Google Ads.

Le CPC réel

En réalité, le CPC Max est rarement atteint lorsqu’un utilisateur clique sur une annonce. Ce CPC est souvent inférieur à ce montant maximum. On parle donc de CPC réel. Il est en partie défini par Google en fonction du niveau concurrence sur les mots-clés associés à vos annonces.

Par exemple, si vous définissez votre CPC max sur 1€, mais que celui de vos concurrents est de 0,80€ et 0,90€, alors votre CPC réel sera de 0,91€, soit 0,01€ de plus que le CPC max de vos concurrents.

Bien entendu, le CPC réel ne dépend pas que de vos concurrents. Il dépend aussi d’autres facteurs comme le Quality Score (on vous en parle un peu plus bas dans l’article).

Le CPC moyen

C’est le montant moyen de l’ensemble de vos clics sur une annonce. Autrement dit, il s’agit de la moyenne des CPCs réels enregistrés sur une période définie. Il doit être pris en considération dans la mesure des performances de vos campagnes. Plus votre CPC moyen est bas, plus vous obtiendrez de clics avec un même budget.

Attention toutefois, obtenir plus de clics ne signifie pas que ceux-ci seront de qualité et qu’ils vous rapporteront des conversions ! Le CPC moyen est donc à prendre en considération avec d’autres indicateurs comme le taux de conversion par exemple.

En fonction de certains paramètres comme la stratégie d’enchères, le ciblage géographique, ou le ciblage par appareil, il se peut qu’au final votre CPC moyen dépasse votre CPC max.

L’impact du Quality Score sur le CPC Google Ads

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, disposer d’un gros budget ne garantit pas nécessairement la meilleure visibilité

Grâce à votre Quality Score, il est tout à fait possible d’être mieux placé qu’un gros concurrent dans les résultats de référencement payants, même avec un CPC max plus bas que ses concurrents. 

Ce Quality Score est calculé selon trois critères principaux :

  • le taux de clic attendu : il dépend notamment du niveau de concurrence des différents mots-clés ciblés.
  • la pertinence de vos annonces : elles doivent correspondre aux mots-clés que vous avez ciblés, et répondre aux mieux à la requête des utilisateurs.
  • la qualité de la page de destination : le contenu de la page doit être pertinent par rapport à la requête des utilisateurs et l’expérience utilisateur doit être optimale (chargement rapide, navigation mobile optimisée, etc.)

Par conséquent, un Quality Score élevé permet :

  • soit de diminuer le CPC de vos annonces en maintenant le même positionnement 
  • soit de maintenir le CPC tout en garantissant un meilleur positionnement

Vous aurez ainsi toutes vos chances d’obtenir une bonne visibilité dans les résultats de recherche payants, même avec un CPC max plus faible que vos concurrents.

Vous avez donc tout intérêt à travailler vos annonces pour améliorer votre visibilité et réduire vos dépenses publicitaires.

Test & learn : la clé du succès de vos campagnes Google Ads

Le meilleur moyen de savoir si vous avez bien défini votre budget et vos CPC pour vos annonces, c’est de tester et d’analyser.

Vous devrez ajuster régulièrement le CPC Max de vos différentes annonces en fonction de leurs performances. L’objectif est donc de bien répartir votre budget et d’augmenter le CPC Max sur vos mots-clés stratégiques.

N’hésitez pas à utiliser le CPC optimisé (aussi appelé eCPC) sur vos annonces. Cela permet à Google de réguler le CPC Max dans les situations suivantes :

  • augmentation du CPC lorsqu’une opportunité conversion se présente
  • diminution du CPC lorsqu’il n’y a pas d’opportunités de conversion

Gardez à l’esprit que c’est un travail qui demande du temps et de l’expertise. Si vous n’êtes pas habitué à la gestion de campagnes Google Ads, vous avez donc tout intérêt à bien vous former ou à faire appel à des spécialistes.

Et ça tombe bien, notre agence SEA Paris et Lyon peut vous accompagner, alors n’hésitez pas à nous contacter !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Découvrez la newsletter Capsule B

Recevez des conseils e-commerce exclusifs, guides gratuits, invitations à nos événements…

Articles récents

Découvrez la newsletter Capsule B

Recevez des conseils e-commerce exclusifs, guides gratuits, invitations à nos événements…